Méta-EGO TRIP (paradoxes et questions avec des fausses réponses) ou La pièce Immature

écrit par Léopold Bouchard

Première prépièce du 19 au 25 avril 2021
et du 4 au 9 juin 2021 : Hygiaphone

Autres prépièces en préparation.

Représentations reportées à 2021/2022

Sont-ce une, plusieurs, ou aucune entités qu’on suit ? Sont-ce des aspects futiles, utiles, inutiles, ou tout cela à la fois sur lesquels elle(s) se questionnent ? Immaturité flagrante de naïveté et de candeur, on suit ce fil rouge qui nous guide à travers la folie s’emparant des êtres qui se questionnent sans cesse et sans raison.

Saisir sans arrêt des sujets d’inquiétudes, en perdre du même coup, en devenir pluriel, en disparaître presque. C’est les personnages, s’ils en sont, qui prennent en compte cette pluralité des paroles, des réflexions, des interrogations, et des propos. Les visions sont aussi multiples qu’éclectiques, on alterne entre monologues prononcés par on ne sait qui, soirée étudiante dans un appartement, attente bien trop longue dans une queue, conférence pseudo-philosophique, prémices d’un horrible destin, images qui s’imaginent un temps texte…

C’est un voyage qui se termine en queue de poisson, mais qu’importe : la marche compte plus que l’arrivée.

Mise en scène : Léopold Bouchard
Assistance à la mise en scène : Alice Andrieux
Scénographie et costumes : Amandine Mussel

Distribution : Mathilde Bernard, Alice Crété, Tamara Dumontot, Baptiste Giroult, Guillaume Gore

Montserrat

d’Emmanuel Roblès – mise en scène de Franck Riefstahl-Harter

Annulé

Juillet 1812. Le royaume d’Espagne occupe les trois quarts du Venezuela. La répression est terrible. Les massacres et les pillages se succèdent. Simon Bolivar, lieutenant et chef de la résistance vénézuélienne est en fuite. Les espagnols sont déterminés à le capturer dans la nuit mais celui-ci sera prévenu de leur arrivée et réussira à s’échapper. Montserrat, officier espagnol, avouera avoir trahi son pays pour la liberté et la paix du peuple vénézuélien en prévenant Bolivar. Son Lieutenant, Izquierdo, va décider de prendre 6 personnes innocentes au hasard dans la rue et menacer de les exécuter si Montserrat ne donne pas le lieu exact où se cache Bolivar. Il aura une heure pour parler, pas plus. Pour qu’un potier, un comédien, un marchand, une mère avec deux enfants, un jeune homme de 20 ans et une jeune fille de 18 ans puissent continuer à vivre. Bolivar et l’hypothèse d’une révolution ? Ou la vie de six innocents ? Tel est le dilemme auquel sera confronté Montserrat.

Distribution : Claire Arborem, Alexandre Chabera, Tanguy Chene, Célia Dentini, Guillaume Gore, Jérémy Grüser, Noé Laussedat, Marine Legendre, Ludovic Mahler, Cintzia Angelina Mardale, Valentina Papic.
Musicien : Guillaume Thiam

Mise en scène : Franck Riefstahl-Harter
Assistance à la mise en scène : Léa Reinhardt
Costumes : Marie-Morgane Marti
Création lumière : Pauline Laurent, Coryse Lecoq
Création graphique : Tanguy MaxenceR Chêne